Ikariam.fr - Les Cités Marchandes - Monde Alpha


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Citadelle de Temeria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Geralt de Riv
Chevalier Maudit
Chevalier Maudit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 33
Alliance (TAG) : LCM
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: La Citadelle de Temeria   27.03.08 19:04

La Citadelle de Temeria surplombe l’île torturée et accidentée de Slumaios.
Perché au sommet d’une montage peu accessible qui domine la cité, le château a perdu sa splendeur du passé et un vent glacial balaye désormais ses couloirs. Pourtant, c’est là que résiderait le maître des lieux, un chevalier apparu sur ces terres aussi énigmatiques et mystérieuses que lui, et qui aurait rapidement gagné la confiance et la loyauté des autochtones.
Silencieuse, baignée d’une douce lumière lorsque la lune étend ses bras d’argent sur ce bas monde, la citadelle demeure une merveille architecturale une fois la nuit tombée, et les flambeaux qui éclairent timidement les lieux sont comme autant de feu follets jouant sur la surface du lac brumeux qui se situe à ses pieds.
La statue d’une jeune femme semble avoir été récemment érigée au centre du grand hall. Une main tendue vers l’horizon, elle serre délicatement un bouquet de lys contre son cœur, et pose un regard doux et serein sur le paysage qui s’étend à perte de vue, comme si elle veillait paisiblement sur la belle ville de Temeria, un sourire inaltérable éclairant ses lèvres de marbre.
Si Messire Geralt demeure résolument invisible, les habitants de cet insondable royaume ne se lassent pas d’entendre cette triste mélopée qui s’élève chaque nuit de cet édifice.
Un chant désespéré, mélancolique, mais ô combien tendre et passionné…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TOMMY910
Invité



MessageSujet: Où il est question de rumeurs qui courent sur la Citadelle...   29.03.08 22:10

Tommy récent membre de la Confrérie des Marchands, s'était fait indiquer le chemin qui menait, du village à la Citadelle. Il songeait, en gravissant les marches du chemin grossièrement empierré, aux rumeurs qui couraient sur la Citadelle et sur son occupant Messire Geralt.

Une chose était certaine, qui lui l'avait fait chercher ce lieu: l'incontestable réputation de Maître d'armes acqise au fil du temps par Messire Geralt. Déjà son père avant lui maniait l'épée comme personne, et avait été d'un grand secours pour le père de Tebasha, qui présidait aux destinées de la Confrérie avant que sa propre fille ne lui succède.
Tommy avait appris en effet que dans ces vastes salles sombres et parcourues par la bise du Nord qui soufflait au sommet de l'île, se déroulaient les meilleures formations d'épéiste qu'il était possible d'imaginer. Les hommes de la contrée, du Royaume, et bien au-delà des contrées lointaines se pressaient chaque année au début de l'hiver et au début de l'été pour suivre les formations dispensées par Maître Geralt et ses disciples (les mauvaises langues disaient: les membres de sa secte...). Certains même disaient -c'est ce que Tommy avait entendu à l'auberge du village- que venaient à ces formations des êtres étranges, à peine humains voire n'appartenant pas à l'espèce humaine: trolls, géants elfes, loup-garous....

Maître Geralt, n'organisait pas que des formations, mais aussi des combats: les bruits les plus fous couraient sur l'issue de ces combats: c'était des combats jusqu'à la mort. Alors que chez tous les Mâitres d'arme, la première goutte de sang versée sonnait la fin prématurée du combat, il n'en nétait rien à la Citadelle: seule la Mort scellait le combat....

Plus mystérieux encore: on évoquait ces jeunes filles vierges que l'on "réquisitionnait " des villages aux alentours et dont la venue coïncidait avec l'organisation de ces formations et de ces combats. Servaint-elles de trophées aux vainqueurs? Etaient-elles le prix à payer pour les combattants voulant échapper à la règle de ces combats jusqu'à ce que mort s'ensuive? Etaient-elles mises à disposition du Maître d'armes et de ses disciples: le maître d'armes était connu dans les vallées pour ses frasques et son goût immodéré pour la chair fraîche..

Maître Geralt faisait peur aux villageois, c'était incontestable: peu risquaient de se frotter à lui et de le contredire au moment des discussions très animées dans les cités quand il était question de la gestion des ports et des mines, où quand plus rarement, certains renégats discutaient ouvertement de la légitimité d'Atebasha comme responsable de la Confrérie des marchands.

Déjà si oser affronter oralement Le Maître d'armes était un risque, l'affronter physiquement relevait du suicide. Ceux qui s'y étaient essayés l'avaient payé très cher: non par la mort qui, à la limite aurait été noble, mais bien pire, par l'humiliation: il les poursuivait dans les ruelles du village et les fessant comme de simples gamins avec le plat de son épée, et les faisait courir devant lui comme des pourceaux, jusqu'à ce qu'ils n'aient plus comme ultime issue de plonger dans la rivière boueuse qui courait en bas du village.

Devenus la risée des villageois, hués et conspués à chaque fois qu'ils franchissaient le seuil de l'Auberge centrale du village, nombre d'entre eux avaient du se résoudre à s'embarquer pour les îles les plus lointaines, sortant même de la sphère du monde alpha pour essayer de ne pas se faire rattraper par la rumeur humiliante qui les poursuivait. ces évènements avaient laissé des traces dans les familles des malheureux..On parlait (à vois basse évidemment) de vengeance, de malédictions..

Tommy gravissait les grossières marches de ce mauvais chemin: qu'allait-il trouver là? Ces rumeurs étaient-elles fondées? N'étaient-elles pas plutôt l'expression d'une jalousie de certains qui avaient vu comment Messire Gerart, endetté jusqu'au cou en héritant de la Citadelle, avait peu à peu lui rendre sa splendeur de jadis, accumulant selon certain un trésor qu'aucun de ses ancêtres n'avait pu réunir avant lui...Propriétiare de nombreux bois il avait compris avant beaucoup d'autres l'intérêt qu'il y avait à exploiter rationnellement ces forêts plutôt que de les laisser s'étouffer sans entretien..

Tommy était là pour apprendre. Apprendre à manier l'épée dans ce monde cruel d'où le danger pouvait surgir, aiu détour d'une ruelle, à la descente d'un bateau de marchandises; dans l'exploitation ou en entrant dans une de ces denses forêts de chênes verts...

Il s'était fait forger une épée chez le maître forgeron de Kallista, le plus réputé de sa contrée, fait tailler un large tablier dans le cuir des boeufs de l'Ile de Doopios, alors qu'un simple écu de bois, un écu d'entrainement, était sanglé à son dos, pour rendre libre ses mouvements dans l'ascension de ce p..... de chemin de plus en plus raide et de plus en plus étroit...Curieusement plus l'altitude s'élevait, plus la lumière diminuait plus l'air devenait oppressant aussi...

Brusquement, au détour d'un bosquet dans un tournant serré du chemin, il dut s'aplatir, dos à la pente, laissant passer une trombe, qui dévalait la sente: il crut reconnaître Messire Geralt ( du moins selon la description qu' en avait faite le tenancier de l'Auberge). Ce dernier - mais non pas l'aubergiste, Maître Geralt, suivez bordel !!- l'écarta violemment du bras en passant, et en jurant de façon incompréhensible...Une nuée d'oiseaux -des palombes lui sembla-t-il - s'envola dans un grand fracas. Tommy sentit ses jambes mollir, tant la surprise avait été grande..Mais où courait donc le Maître d'armes d'un air si préoccupé?
Revenir en haut Aller en bas
 
La Citadelle de Temeria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prise de la citadelle... [VIDEO]
» La Citadelle de la Couronne de Glace
» Humains dans une citadelle naine
» Erratum Citadelle Magique d'Endymion
» Ouverture, description et règlement de la Citadelle Arcadia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ikariam.fr - Les Cités Marchandes - Monde Alpha :: Place de l'Agora [Public] :: Au Cœur d'Uskutia :: La Vie dans la Cité-
Sauter vers: