Ikariam.fr - Les Cités des Marchands Libres - Monde Alpha
Bienvenue toi qui vient en ami.
Les cités des Marchands libres sont heureuses de t'accueillir.
Viens faire un tour à la taverne, la première tournée t'est offerte.

Ikariam.fr - Les Cités des Marchands Libres - Monde Alpha

Site Ikariam
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Oncle Pythéas raconte

Aller en bas 
AuteurMessage
Pythéas
Hareng qui rit
Hareng qui rit
Pythéas

Masculin
Nombre de messages : 4950
Age : 63
Alliance (TAG) : LCM (Alpha) En vacances ?
VAL (Bêta) ,Diplomate puis Ministre de l'intérieur puis Chef d'alliance
VAL (Kappa) Chef d'alliance
Stratégie : Je ne râle pas, je m'exprime!
Date d'inscription : 10/11/2008

Oncle Pythéas raconte Empty
MessageSujet: Oncle Pythéas raconte   Oncle Pythéas raconte Icon_minitime05.05.19 23:41

LE RETOUR DU FILS PRODIGUE


Depuis bientôt quatre siècles, Phocée, la citée fondée par des Athéniens, a établi sa richesse sur la pêche et le commerce tourné vers la mer de par l’exiguïté de son territoire, la piraterie étant même une source appréciable de revenus pour certains.
Les riches familles d’emporos, négociants au long cours, envoient régulièrement des navires à la recherche de produits à échanger, créant un maillage de relations tout autour de la mer Egée qui les sépare de leur métropole Athènes, mais aussi au delà de la Crète, vers la mer Ionienne. Ils se murmurait même qu’ils furent parmi les premiers grecs à se lancer dans de longs périples maritimes, toujours plus vers l’Ouest, grâce à une de leurs inventions, les pentécontères, grands navires armés de cinquante rameurs
La ville est installée au sommet d’une bute qui sépare les deux anses lui servant de ports, Micros Ialos et Megalos Ialos. Un promontoire au Sud, le Mylo Cavo , protège une autre baie, celle de Mousi, avec la pointe de Kalé Dagh plus au Sud. Enfin, le long promontoire de Dabiès au Nord et les îles Péristérides à l’Ouest protègent le port des vents du large.
La cité a donc une longue histoire derrière elle et sa participation à la confédération Ionienne des douze cités lui a assuré une certaine indépendance au cours des nombreux conflits qui ont émaillé les temps anciens, dont les attaques du voisin Lydien. La richesse de la ville lui permettait d’entretenir une armée suffisante pour s’assurer une certaine tranquillité et son influence la plaçait en représentante de la Dodécapole ionienne auprès des autres cités grecques.

En cette fin de journée, un grand navire a fait son entrée dans le port de Phocée, les cinquante rames battant l’eau en cadence pour propulser le pentécontère vers la plage du Megalos lalos, l’une des anses qui servent de port à la ville.
Cependant, l’arrivée du bateau, bien qu’armé par l’une des plus grandes familles, ne soulève-t-elle qu’un faible intérêt, ce qui n’est pas pour déplaire à Euxène. En effet il a décidé de pousser encore plus à l’Ouest ses explorations en se fondant sur les dires de quelques marchands phéniciens avec qui il échange du vin contre de l’étain et surtout du fer.
Ce matériau, que les artisans savent travailler depuis près de deux cents ans revêt une importance capitale pour la défense de la ville. Et celui qui maîtrise l’approvisionnement des arsenaux est assuré de sa fortune.
Prôtis, son fils à qui il a confié la direction de l’expédition, dirige la manœuvre d’accostage avec facilité. Cela fait plusieurs années que le jeune homme a commencé son apprentissage et il a su gagner la confiance de son équipage, gage de la réussite de son voyage.
Euxène a suivi l’arrivée de l’expédition depuis qu’elle a été annoncée par les vigies installées sur les îles Péristérides, îles qui masquent l’entrée du port à qui croise au large sans connaître la région.
Le soleil couchant inonde les quais du port lorsque enfin l’Artémise accoste le rivage nord de l’anse. Le fier navire est tiré au sec sur la plage par les marins qui ont rangé leurs rames le long du bordage. Pendant ce temps, Prôtis est remonté vers la bute de Mylo Cavo où se trouve la maison familiale. Il savoure déjà le plaisir qu’il aura à raconter le voyage qu’il vient d’accomplir et surtout la joie de son père à l’annonce de la découverte d’un lieu propice à l’établissement d’un nouveau comptoir.

_________________
Oncle Pythéas raconte Vieuxp10
actibus immensis urbs fulget massiliensis



Rana Power!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Oncle Pythéas raconte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Multimedia] LEGO Star Wars raconte sa prélogie en 2 minutes !
» Raconte moi une histoire, la bd
» First Of The Year (Equinox) - Skrillex

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ikariam.fr - Les Cités des Marchands Libres - Monde Alpha :: Place de l'Agora [Public] :: Au Cœur d'Uskutia :: La Place des Conteurs-
Sauter vers: